Archives départementales d'Indre et Loire

Archives 37 Conseil général d'Indre et Loire

Découvrir les archives d'Indre et Loire

Chercher

Apprendre

Accueil | Document du trimestre

<< PRECEDENT | 3/ 4 pages | SUIVANT >>

  • L'emploi du temps est divisé en 6 séquences pédagogiques qui correspondent chacune à une organisation spatiale et à une position de l'élève.

 

A 9h les enfants entrent dans l'école (fig. 1 à 7)

 

106

107

1. Les moniteurs d'écriture montent sur leurs bancs, près des télégraphes (sorte de poteaux indicateurs), qui indiquent les 8 classes. (1 classe correspond à une rangée matérialisée par 1 banc qui peut contenir 10 élèves).
2.  Les enfants rentrent dans la classe les mains derrière le dos pour prévenir toute espièglerie.
3. Tous ôtent leurs chapeaux de la main droite.
4. Tous prennent le cordon fixé dans le chapeau, l'attachent au bouton de leur habit et renvoyent le chapeau derrière le dos.
5. Tous prient à genoux sur les bancs ou à terre.
6. Au coup de sonnette, tous entrent dans les bancs.
7. Tous sont assis, les mains sur les genoux.

 

A 9h05, premier exercice d'écriture

 

108

Pour la 1ère classe, le moniteur commande de mettre l'index sur le bord de la table et montre avec sa baguette la lettre (accrochée sur une pancarte au télégraphe), que les enfants doivent tracer sur le sable avec leur index (fig.A1). Le moniteur demande aux enfants de mettre leurs mains derrière le dos et corrige chaque lettre puis l'efface avec un rabot, puis continue l'exercice.

109

 

110

 

Pour la 2ème classe et jusqu'à la 7ème classe, les enfants écrivent sur une ardoise, la 8ème classe écrit sur du papier. (fig. 8 à 12).
Les mains sur la table, les enfants commencent par nettoyer leur ardoise avec un peu de salive ou mieux un tampon de tissu. Après avoir vérifié les ardoises, les moniteurs distribuent un crayon à chaque élève.
C'est la 8ème classe qui commence, après avoir reçu une plume et de l'encre.
Le moniteur dicte un mot sur le tableau, en prononçant chaque syllabe, et il épelle le mot.
Le moniteur de la 7ème classe dicte à son tour, puis les autres successivement.
Dès qu'une classe a écrit 6 dictées, son moniteur tourne le télégraphe du côté EX qui signifie EXAMINEZ. Les enfants montrent leurs ardoises et les moniteurs vont corriger ce qui a été écrit sous la dictée puis retournent à leur place.

 

A 9h20, appel

 

111

 

A l'ordre de « Moniteurs, faites l'appel » dit par le maître, les moniteurs vont :
chercher à la table du maître une plume et de l'encre,
prendre les listes d'appel suspendues au mur,
marquer les présents et noter les absents de leur classe,
faire leur rapport au maître, en disant le nombre d'absents, de présents et le total.
Le maître écrit sur son registre d'appel les trois nombres énoncés.
Les moniteurs viennent remettre les listes à leur place et rentrent dans leurs bancs.

 

A 9h30, marche pour la lecture

 

112

 

La marche des moniteurs
Les 8 moniteurs de lecture choisis dans la 7ème et 8ème classe par le moniteur général vont :
prendre les marques de 1er et les baguettes de lecture à la table du maître,
se placer à la tête des classes qu'ils doivent faire lire.

 

113

 

La marche des classes
Les enfants sortent de leurs bancs, les mains dans le dos. Le moniteur de lecture met la main sur l'épaule du 1er de la 8ème classe pour la lecture. Il défile à la tête de 7, 8 ou 9 enfants.
Le moniteur suivant conduit de même 7, 8 ou 9 enfants et toutes les classes défilent de la même manière. Chaque moniteur en arrivant à son tableau de lecture, abaisse le demi-cercle , se place en dedans à gauche du tableau et les élèves se développent autour du cercle.
Les moniteurs d'écriture vont à leur tour former un ou plusieurs demi-cercles de lecture près de la table du maître.

 

A 9h45, Lecture et épellation

 

114

 

L'exercice de lecture commence pour toutes les classes. La surveillance du maître doit alors augmenter parce que les moniteurs placés autour de la classe, se trouve éloignés de ses regards. Il doit partager les devoirs de son moniteur général et aller de cercle en cercle, s'assurer si chaque moniteur fait bien épeler, bien prononcer, bien lire, et s'il règne avec le bon ordre, un ton de voix moyen, afin que les enfants ne se fatiguent pas en criant et n'étourdissent point les cercles voisins.

 

A 10h30, retour dans les classes et 2ème exercice d'écriture

 

115

 

116

 

Les moniteurs alignent les enfants contre le mur et les font rentrer dans leurs classes.
Ils refont des exercices d'écriture comme en début de matinée.
L'Arithmétique a lieu, pendant cet exercice pour les 4 dernières classes, soit sur les bancs, soit en demi-cercle.

 

A 11h45, sortie de l'école
Les moniteurs prennent les crayons et les rangent dans leur tiroir. Les enfants sortent de leurs bancs et se mettent à genoux pour la prière. Ensuite, ils mettent leurs chapeaux pour sortir. La 8ème classe sort la première puis les autres suivent. Tous les enfants marquent ensemble 2 pas, frappent 3 coups dans les mains, en marquant les 2 pas suivants, et sortent ainsi de l'école en bon ordre. Pour prévenir les accidents, surtout dans les grandes villes, le maître doit charger les moniteurs de conduire les élèves par peloton de 10 chez leurs parents.

117

 

L'unique but de ces commandements est de maintenir le plus grand ordre dans une école nombreuse, de soutenir l'attention des enfants, de les habituer à exécuter vite et bien les mêmes opérations, de diminuer autant que possible par la précision et la célérité, la perte de temps qu'entraîne le passage d'une opération à l'autre. Ces mouvements ont d'ailleurs l'avantage de les exerce, de les amuser, de les rendre dociles et intelligent. Dans une école de 360 enfants, par exemple, le maître qui voudrait instruire chaque élève à son tour, pendant une séance de 3 heures ne pourrait donner qu'une demi-minute à chacun.
Par cette méthode, tous les 360 élèves prient, écrivent, lisent ou comptent pendant 2 heures et demi chacun. Une demi-heure seulement se passe en mouvements indispensables.
   Rechercher
   




Mentions légales