Archives départementales d'Indre et Loire

Archives 37 Conseil général d'Indre et Loire

Découvrir les archives d'Indre et Loire

Chercher

Apprendre

Accueil | Document du trimestre

>> RETOUR   

Menie Gregoire aux Archives Départementales d'Indre-et-Loire en 2007
Menie Gregoire aux Archives Départementales d'Indre-et-Loire en 2007
Archives Départementales d'Indre-et-Loire©
27 AOûT 2014
  • les Archives de Menie Grégoire. La mémoire du combat des femmes conservée en Indre-et-Loire..
"Je suis née au lendemain de la guerre de 14, dans un monde où les femmes n'avaient ni liberté, ni égalité avec les hommes...
Elevées et instruites différemment, exclues des Grandes Ecoles et des grandes carrières, livrées sans défense à la reproduction, soumises par la loi à leur mari, ne pouvant gérer elles-mêmes leurs propres biens, ni travailler sans autorisation maritale, ne possédant pas l'autorité parentale sur leurs enfants, sans droit de vote, ni existence politique, elles étaient "le deuxième sexe".Très peu d'entre elles s'en choquaient, elles élevaient leurs filles dans la tradition.......

Après avoir milité avec de grandes féministes, j'ai écrit en 1964 le 1er livre français intitulé "le métier de femme" qui revendiquait une révolution juridique, sociale et surtout mentale qu'appelait la condition féminine.
En 1967, Jean Ferran, directeur de RTL décida de faire parler les auditeurs sur les ondes et me demanda si je pourrais répondre aux femmes. Pendant trois mois, aucune d'entre elles ne se manifesta, mais le jour où j'osai lire une lettre de lectrice de mes articles dans "ELLE", ce fut un déluge de lettres. Cent le lendemain et jusqu'à mille par jour. ...

Le pourquoi de cette émission qui a duré 14 ans sans manquer un seul jour et 5 ans avec deux émissions quotidiennes, ce "pourquoi" est un des événements sociaux les plus importants de ce siècle : l'avènement des femmes à une autre condition.

On m'a souvent demandé comment j'avais eu l'idée de tout garder : lettres, fiches d'appel téléphoniques, bandes magnétiques. C'était toute notre vie intérieure à une époque charnière et je le savais. Par formation, je savais que si nous avions eu , pour les siècles passés, le quart de ces témoignages vécus, l'Histoire n'aurait pas eu le même visage et je crois qu'elle serait plus humaine.


Ainsi s'exprimait Menie Grégoire en 1994, deux ans après le don de ses archives au Conseil général d'Indre-et-Loire, lors du colloque " Ecrits et cris de la vie" organisé par les Archives départementales.

Des archives importantes pour l'histoire sociale mais aussi par leur volume : 100 000 lettres , 2000 bandes magnétiques représentant 3000 heures d'émissions et 35 précieux agendas où sont notés chaque jour les références des lettres lues à l'antenne et les appels reçus.

Des archives qui selon la volonté de sa donatrice mais aussi après son accord étaient "utilisées" régulièrement chaque année par des chercheurs français, mais aussi américains ou brésiliens.

En 2007, l'émission Empreintes, diffusée sur Arte lui rendait hommage.
En 2009 et 2013, France Culture l'avait invitée à témoigner de cette incroyable expérience radiophonique.

Comme le soulignaient en 1994 les sociologues Dominique Cardon et Smaïn Larcher: "Les émissions de Menie Grégoire marquent une étape de l'histoire des médias : celle d'une approche nouvelle à l'égard de thèmes qui ne relevaient jusqu'alors que de la sphère privée. Pourquoi se confier à une voix invible et s'émouvoir de situations lointaines et anonymes ? Comment transformer l'obstacle de la distance radiophonique en moment de sincérité et vérité ?
Faisons le voeu que l'ouverture des archives de Menie Grégoire permette d'apporter à ces questions des réponses originales et de renouveler un questionnement prisonnier des polémiques et des préjugés
".
   Rechercher
   




Mentions légales