Archives départementales d'Indre et Loire

Archives 37 Conseil général d'Indre et Loire

Découvrir les archives d'Indre et Loire

Chercher

Apprendre

Accueil | Agenda culturel

>> RETOUR   

Les blessés de la guerre de 1914 en convalescence à Loches (52Fi)
Les blessés de la guerre de 1914 en convalescence à Loches (52Fi)
Archives départementales d'Indre-et-Loire©
Infos pratiques 
  • Exposition présentée au
    Centre des Archives contemporaines,
    41 rue Michaël Faraday, 37170 Chambray-lès-Tours.
    02 47 80 89 00

    Du 17 novembre au 19 décembre 2008
    du lundi au vendredi, de 9h à 17h
NOVEMBRE 2008
  • Un enrichissement des archives photographiques
Alexandre et Bernard Vagnini, photographes amateurs à Loches.
L'exposition "Fleurs de guerre (1914-1918)" est complétée par la présentation d'une quinzaine de photographies du collège de Loches transformé en hôpital militaire.

Ces pièces proviennent du fonds photographique donné en février 2008 par Mme Hélène Vagnini au Conseil général d'Indre-et-Loire, pour être conservé aux Archives départementales.

Le fonds, coté 52 Fi, est constitué de 351 pièces, dont 56 sur papier photographique et 295 plaques de verre de divers formats, datées de 1889 à 1932. Les images, prises par Alexandre-Sévère et Bernard Vagnini, ont trait à la vie quotidienne soit à Loches, soit dans les campagnes environnantes.

Le patrimoine est très présent avec de nombreuses vues de la cité médiévale de Loches, des églises et des châteaux de Touraine, quelques vues du Loir-et-Cher et du Maine-et-Loire.

Plusieurs événements ont retenu l'attention des photographes, comme les grandes manoeuvres militaires de septembre 1908, des manifestations religieuses comme les pèlerinages ou la fête organisée en juin 1929 à l'occasion du cinquième centenaire du passage de Jeanne d'Arc à Loches.

Cet aspect documentaire est complété par un intérêt technique sur l'histoire de la photographie, grâce à la présence de nombreux clichés stéréoscopiques et au prêt exceptionnel, à l'occasion de l'exposition, d'une collection d'appareils photographiques contemporains de ces clichés.

C'est ainsi que figurent deux appareils photographiques de 1914 pour prise de vue stéréoscopique. Grâce aux deux objectifs synchronisés réunis sur un même boîtier, on pouvait ainsi obtenir deux clichés simultanés, mais pris sous deux angles légèrement différents.

Une fois tirés sur papier, les deux photos accolées, vues à travers des appareils de lecture spécifiques, étaient restituées en une seule image, mais en relief. L'attrait du public pour ce type de clichés stéréoscopiques a rapidement décliné à partir de la fin des années 1930.
   Rechercher
   




Mentions légales