Archives départementales d'Indre et Loire

Archives 37 Conseil général d'Indre et Loire

Découvrir les archives d'Indre et Loire

Chercher

Apprendre


Chercher - Fonds numerises - Listes nominatives de recensement
listes nominatives des recensements de population de 1836 à 1911 (à distance) ou 1936 (en salle de lecture) 
  • Les listes numérisées correspondent à la collection constituée par l'exemplaire envoyé à la préfecture par la commune et conservé dans la sous-série 6M des Archives départementales. L'exemplaire communal est quant à lui soit resté en commune, soit classé dans la sous-série E-dépôt des Archives départementales. Lorsqu'il permettait de suppléer aux lacunes constatées, notamment pour l'année 1866, dans la collection de la préfecture, l'exemplaire communal a été numérisé.
Les listes nominatives par commune et par famille ont été établies à partir de 1836 en application de la circulaire du ministre de l'Intérieur du 10 avril 1836 précisant que « le recensement à faire dans chaque commune doit comprendre les individus de tout âge et de tout sexe, habitants ou domiciliés dans la commune, même ceux qui en seraient temporairement absents. Le tableau nominatif doit être établi par famille ou ménage ».
Si le principe du domicile de droit est retenu en 1836, les recensements suivants se font sur le principe du domicile de fait, en distinguant la population de la commune et la population "comptée à part".
Les recensements ont lieu tous les 5 ans à l'exception des périodes de guerre (recensement effectué en 1872 au lieu de 1871, et absence de recensement en 1916).
La liste nominative recense, pour chaque commune, les habitants du bourg puis ceux des hameaux selon un ordre topographique : quartier, rue, maison. Des récapitulatifs existent parfois à la fin de chaque liste et permettent de suivre l'ordre de recensement.

La présentation adoptée permet une recherche hiérarchisée par communes et années de recensement. L'Indre-et-Loire compte aujourd'hui 277 communes, mais beaucoup d'anciennes communes, créés sous la Révolution française, ont disparu au cours des XIXe et XXe siècles. Pour consulter les recensements d'une commune disparue après 1836, reportez-vous à la commune actuelle avec laquelle elle a fusionné. Par exemple, pour Ste-Radegonde-en-Touraine, rattachée à Tours en 1964, sélectionner la commune de Tours.

La commune de Tours présente en outre la particularité d'avoir des subdivisions en quartiers, dont les noms et les limites ont évolué avec le temps.

>> Pour connaître l'évolution et les rattachements des communes d'Indre-et-Loire au fil du temps, consultez la liste des communes.

>> Pour en savoir plus sur les renseignements qui figurent dans les recensements au fil des années, et sur la dénomination des quartiers de la ville de Tours, consultez la présentation des listes nominatives de recensement.

>> Pour vous repérer dans les quartiers de Tours, consultez les 3 plans anciens présentant les rues et les sections : plan de 1808 [Ursulines, V/1.1.6], plan de 1870 extrait de l'Histoire des rues de Tours par Logeais [Ursulines, 8°1090], et plan des rues de Tours par Bosseboeuf en 1888 [Ursulines, V/1.1.17].
Vous pouvez aussi consulter le plan de Tours en 1936 extrait de l'Annuaire statistique et commercial de Tours et du département d'Indre-et-Loire, Impr. René & Paul Deslis [Chambray, 8°B 1236].

 

Conformément aux recommandations de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) concernant la diffusion des données à caractère personnel sur internet, les listes de recensement de population de moins de 100 ans ne peuvent être diffusées  en ligne.

 

>> Consulter les listes nominatives numérisées

ATTENTION ! Pour consulter les documents, votre ordinateur doit être équipé avec

Cliquer dessus ou sur les liens à droite pour les télécharger gratuitement.

Site optimisé pour une résolution d'écran de 1280 x 1024.

 

 


   Rechercher
   



Mentions légales