Archives départementales d'Indre et Loire

Archives 37 Conseil général d'Indre et Loire

Découvrir les archives d'Indre et Loire

Chercher

Apprendre


Nos cahiers d'ecole 

Qui n'a pas gardé, parmi ses archives personnelles, ses premiers cahiers d'école, tant la valeur sentimentale de ce type de document est forte.

 

"Marqués de la griffe de la plume, de la bille du Bic ou de la pointe du feutre, nos cahiers d'écolier ont accompagné la disparition du porte-plume, l'explosion de la télévision, les soubresauts de Mai 1968, le premier pas de l'homme sur la lune...
Ils ont aujourd'hui l'odeur du temps qui passe... Ils sont la preuve de notre enfance..."

Jean-Pierre Guéno et Pascal Delannoy. Préface de l'ouvrage Nos cahiers d'écoliers (1880-1968), de Rachel Grunstein et Jérôme Pecnard, Edition des Arènes, 2002.

 

  • Le cahier est un très vieil outil scolaire

 

Il est clairement identifié dans le texte qui organise la vie des écoles chrétiennes fondées par Jean-Baptiste de La Salle au 17e siècle. Tout écolier qui apprend à écrire doit demander à ses parents de lui acheter du papier "plié en quatre et cousu sur toute la hauteur". Toutefois, c'est le 19e siècle qui donne au cahier cette force symbolique qu'il garde encore. En 1892, Jean-Alexandre Seyès, libraire-papetier à Pontoise, dépose au tribunal de sa ville le modèle déposé de sa réglure, toujours si caractéristique de la papeterie scolaire française : un carré de 0,8 cm de côté découpé horizontalement en 4 espaces de 0,2 cm de haut. Le cahier "à grands carreaux" est né, et depuis plus d'un siècle, nul ne songe à le remettre en cause, si ce n'est dans le choix de la taille et dans celui de la feuille de classeur.

 

  • Le cahier de devoirs mensuels

 

Cahier de devoirs mensuels. Ecole de Loches, 1887 (coll. part.) (vignette)
                                                     
 Cliquer pour agrandir

 

Mis en place dans le cadre de la loi scolaire du 27 juillet 1882, son modèle reste inchangé pendant près de 70 ans. Les pages de la couverture portent les  recommandations adressées à l'élève :

"Enfant ! ce cahier vous est remis pour être le compagnon et le témoin de vos études durant le temps que vous passerez à l'école. Tous les mois, vous y remplirez quelques pages, vous y écrirez le devoir que l'on vous aura donné à faire ; ce devoir, vous le ferez de votre mieux, en classe sans vous faire aider de personne. Et vous continuerez ainsi jusqu'à votre sortie de l'école, c'est-à-dire jusqu'à l'âge de 13 ans ou jusqu'à ce que vous ayez obtenu le certificat d'études...

Ces devoirs mensuels ainsi réunis ne formeront ensemble qu'un bien petit volume. Cependant ils sont en quelque sorte le résumé de toute votre enfance, l'histoire sommaire de vos six ou sept années d'études. Vous serez heureux d'emporter le souvenir de votre école le jour où vous en sortirez. Vous garderez ce modeste recueil qui témoignera devant vous-même et devant tous, de ce que vous avez été dans votre jeune âge...

Enfant ! songez encore à ceci : On ne travaille pas pour soi seul dans ce monde, on travaille aussi pour les autres. Les petits enfants eux-mêmes travaillent pour leur pays. Car les bons écoliers feront les bons citoyens. Si vous profitez sérieusement de tous les moyens d'instruction que la République prend soin d'offrir à tous ses enfants, vous pourrez rendre un jour à la patrie ce que la patrie fait aujourd'hui pour vous."

 

Cahier de devoirs mensuels. Agriculture. 4 mars 1887.

Cahier de devoirs mensuels. Devoir de musique. 2 avril 1887.

Cahier de devoirs mensuels d'Albert Bouteiller, alors âgé de 14 ans.
Cours supérieur, école de Loches, 1887 (coll. part)

 

 

  • Le cahier de roulement

 

Cahier de roulement, année scolaire 1941-1942 [80W15]

Cahier de roulement, année scolaire 1941-1942 [80W15]

 

En 1895, le ministre de l'Instruction publique insiste sur le rôle du cahier de roulement, dont il apprécie la généralisation : "C'est un cahier, où chaque jour , un élève différent inscrit les devoirs de la journée. C'est le témoin des efforts du maître et des élèves, le livre où s'inscrit jour après jour, les résultats réels de l'application du programme, jugées non d'après un élève choisi, mais d'après la classe entière."

 

Cahier de roulement. 9 fevrier 1942. Vocabulaire.La Patrie.

Cahier de roulement. Ecole primaire d'Indre-et-Loire. Année scolaire 1941-1942 [80W15]
Pages du lundi 9 février 1942. Cours moyen 1ère année.
Leçons de morale, calcul, vocabulaire, écriture.
On remarque le choix du thème patriotique pour la leçon de vocabulaire.

 

"La patrie, c'est le pays où vécurent nos ancêtres. C'est la France pour les Français, c'est la Chine pour les Chinois, c'est l'Alemagne (sic) pour [page suivante] l'Alemands (sic), l'Alsace pour l'Alsacien. Tous les habitants de la même patrie sont des concitoyens ou des compatriotes. Le patriotisme n'est pas la haine de l'étranger, pas plus que l'amour du village n'est la haine des autres villages."

 

En 1959, on utilise toujours ce système du cahier de roulement à l'école Saint-Hippolyte, près de Loches.

 

Cahier de roulement. Rédaction, 7 novembre 1959 [1181W8]

Cahier de roulement. Rédaction, 7 novembre 1959 [1181W8]

 

 Les nouveaux francs ont fait leur apparition dans les exercices de calcul, mais l'encre violette n'a pas encore été détrônée par le stylo.

 

Cahier de roulement. Calcul, 28 octobre 1859 (recto) [1181W8]

Cahier de roulement. Calcul, 28 octobre 1959 (verso) [1181W8]

Cahier de roulement. Calcul, 28 octobre 1959 [1181W8]

 

  • Le cahier du jour

 

Personnel à chaque élève, on y trouve la leçon d'écriture, la dictée, la rédaction, les exercices d'arithmétique, le croquis de sciences naturelles et les cartes de géographie.
Aux couvertures sobres de la fin du 19e siècle succèdent des couvertures à but pédagogique illustrant les disciplines scolaires : histoire, grands hommes, monuments célèbres...

 

Couverture de cahier, 1955 : les sports [1181W7] (vignette)
 Cliquer pour agrandir

Couverture de cahier, 1941 : saint Louis [80W2] (vignette)
 Cliquer pour agrandir

 

L'image de saint Louis, rendant la justice sous un chêne, qui a marqué de nombreuses générations d'élèves, est complétée au dos par un texte apologétique du roi, enfant désobéissant devenu un saint :

"Le roi saint Louis fut élévé très sévèrement par sa mère Blanche de Castille. L'enfant n'écoutait pas toujours son maître, il se mettait facilement en colère, on le fouettait durement. A force de volonté, le roi saint Louis, qui était bon, devint patient. Saint Louis fut toujours charitable. Ce roi de France distribuait des aumônes, il visitait les malades, il faisait souvent asseoir des pauvres à sa table et il les servait lui-même. Pendant l'été, le roi habitait Vincennes, il s'asseyait avec ses conseillers, au pied d'un chêne de la forêt et faisait le juge."

 

Certains établissements, en échange de fournitures, n'hésitent pas à faire leur publicité .Comme  le souligne ce texte : "La Caisse d'épargne de Tours, qui t'offre ce protège cahier, te rappelle qu'elle est ouverte pour toutes les opérations".

 

Protège cahier offert par la Caisse d Epargne, 1963 [80W15]

Protège cahier offert par la Caisse d Epargne, rabat gauche [80W15]

Protège cahier offert par la Caisse d Epargne, rabat droit [80W15]

Protège cahier offert par la Caisse d Epargne, dos [80W15]

Protège cahier offert par la Caisse d'Epargne et
utilisé sur un cahier de devoirs (couverture et rabats intérieurs). Ecole primaire d'Indre-et-Loire,
année scolaire 1963-1964 [80W15]

 

 

  • Des cahiers bien ornés

 

Les journées d'exercice ne sont pas toujours séparées par un simple trait. Une frise colorée, prétexte à un exercice géométrique, sépare parfois les parties [80W15] :

 

Cahier de devoirs mensuels. CE2. Octobre 1963.

 

Certains élèves font preuve d'un don certain pour l'illustration de leurs cours. Ainsi Benjamin Chaussemiche, âgé de 16 ans, dessine avec talent en 1880 les croquis de son cours de chimie au lycée Descartes, à Tours.

Quelques années plus tard, il ne devient pas un grand chimiste mais élève de l'architecte Victor Laloux, à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il devient architecte, grand prix de Rome et séjourne à Rome à la Villa Médicis.

 

Cours de Chimie, cahier de Benjamin Chaussemiche, 1880 [117J] (vignette)
                                                           
 Cliquer pour agrandir

 

 

 


   Rechercher
   


Mentions légales